رفتن به نوشته‌ها

Quels sont les logiciels de photogrammétrie du marché ?


photogrammétrie

Quand il s’agit d’impression 3D, une des étapes les plus critiques est évidemment d’avoir un modèle 3D à imprimer. Il existe  différents moyens de les obtenir, notamment la CAO et d’autres logiciels de modélisation et les scanners, mais l’une des méthodes qui a gagné en popularité ces dernières années est la photogrammétrie. Comme pour la numérisation 3D, le logiciel de photogrammétrie permet aux utilisateurs d’obtenir des données fiables à partir d’objets du monde réel dans leur état naturel. Il offre des données fiables d’objets du monde réel en enregistrant, mesurant et interprétant, dans ce cas, des photographies. Ce logiciel est souvent utilisé par les géomètres, les architectes et les ingénieurs pour créer des cartes topographiques, des maillages, des points de nuages ou des dessins basés sur le monde réel. Dans le domaine de l’impression 3D, elle est particulièrement utile pour la capture d’objets de grande taille et est considérée comme plus accessible et plus abordable que la numérisation 3D, car elle peut même être réalisée avec l’appareil photo d’un smartphone. Dans le classement suivant (organisé par ordre alphabétique), nous présentons quelques-uns des logiciels de photogrammétrie les plus connus actuellement disponibles !

1 – ReCap Pro, la solution 3D de Autodesk

Développé par la société de logiciels Autodesk, ReCap Pro est un programme capable de convertir des photographies en un modèle 3D ou un dessin 2D. Nommé d’après l’abréviation de « Reality Capture », le logiciel est conçu pour répondre aux besoins de tous les types de projets d’arpentage, de planification, de construction et de rénovation de bâtiments et d’infrastructures. Sur le plan technique, il permet de générer facilement un nuage de points ou un maillage prêt à être utilisé avec d’autres logiciels ou outils de CAO. Il est important de noter que la nouvelle version 2023 ReCap Pro comprend un certain nombre d’améliorations et de mises à jour pour les utilisateurs. Il s’agit notamment de l’importation et de l’indexation de scans bruts, de la classification automatique du terrain pour les projets d’infrastructure et de l’amélioration de la qualité du rendu en augmentant le nombre de points en fonction de la mémoire de l’utilisateur, entre autres. Quant au prix du logiciel, Autodesk propose un abonnement mensuel au prix de 55 €, un abonnement annuel au prix de 448 € ou un abonnement de 3 ans au prix de 1 277 €.

 

2 – Agisoft Metashape

Agisoft Metashape est un logiciel professionnel qui effectue un traitement photogrammétrique des images numériques pour diverses applications, telles que les applications de système d’information géographique, la documentation sur le patrimoine culturel, les effets visuels, la production, ainsi que pour la mesure indirecte d’objets à différentes échelles. Certaines fonctionnalités importantes permettent à Metashape de traiter divers types d’images (qu’elles soient aériennes ou rapprochées), de générer un nuage de points, de mesurer des distances, des surfaces et des volumes, et de générer des maillages 3D pouvant ensuite être exportés vers divers formats populaires. Il est également possible d’éditer des modèles 4D, ce qui signifie que des scènes entières peuvent être enregistrées en 3D puis manipulées par le logiciel. Il existe deux éditions de la licence Agisoft Metashape, l’édition professionnelle coûte $3 499 et l’édition standard $179.

photogrammétrie

Crédits photo : Agisoft Metashape

3 – AliceVision Meshroom

Meshroom de AliceVision est un logiciel open-source de reconstruction 3D gratuit qui utilise des photographies pour créer le maillage texturé qui deviendra la structure de votre modèle 3D. AliceVision est une interface de photogrammétrie basée sur une communauté de personnes qui investissent dans la création de logiciels open-source tels que Meshroom. Vous pouvez en savoir plus sur cette solution open source dans la vidéo ci-dessous.



4 – Colmap

COLMAP est un logiciel polyvalent de type Structure-from-Motion (SfM) et Multi-View Stereo (MVS) avec une interface graphique et en ligne de commande. Il offre un large éventail de fonctionnalités pour la reconstruction de collections d’images ordonnées et non ordonnées. Le logiciel est sous la nouvelle licence BSD. COLMAP s’appuie sur des travaux existants et lorsque l’usager utilise des algorithmes spécifiques dans le logiciel, il doit également citer les auteurs originaux. 

5 – Le logiciel ContextCapture de Bentley

Le logiciel ContextCapture de Bentley permet d’utiliser des photographies ordinaires pour produire des modèles 3D pour chaque projet d’infrastructure. Pour plus de précision, l’ajout de points issus de scans laser permet d’obtenir des détails fins, des bords nets et une précision géométrique. Le logiciel peut rapidement créer et utiliser ces maillages de réalité 3D hautement détaillés pour fournir un contexte réel et précis pour les décisions de conception, de construction et d’exploitation tout au long du projet. ContextCapture permet aussi de produire de manière fiable et rapide des modèles 3D à n’importe quelle échelle, d’objets mesurant quelques centimètres à des villes entières. La précision du modèle 3D résultant n’est limitée que par la résolution de l’image que l’usager utilise. Enfin, le logiciel de Bentley évite de dépenser inutilement des ressources en équipements et formations supplémentaires. L’utilisateur peut simplement prendre l’appareil photo de son smartphone pour capturer des images pour ensuite modéliser un projet. 

6 – DroneDeploy

DroneDeploy est une solution permettant de construire des cartes et des modèles aériens à partir d’images capturées par des drones DJI. Le logiciel conçu par la société basée à San Francisco permet aux opérateurs de créer rapidement des cartes aériennes et des modèles 3D. Le logiciel de cartographie, facile à utiliser, convient aux débutants et aux utilisateurs avancés et présente une variété de fonctions de vol autonome, qui peuvent être appliquées en utilisant l’application mobile DroneDeploy. De plus, le logiciel dispose d’un certain nombre de fonctions utiles telles que différents types d’analyse de données sur le terrain et la possibilité de générer des cartes 2D précises, des modèles 3D et même des panoramas à 360°, qui peuvent facilement être partagés avec toute une équipe ou avec des clients, et bien plus encore. Le prix de DroneDeploy commence à $149 par mois. DroneDeploy offre de nombreux modèles de prix différents pour une utilisation individuelle ou pour des équipes. Une version d’essai gratuite d’un mois est également disponible.

photogrammétrie

Crédits photo : DroneDeploy

7- Mic Mac

Mic Mac est logiciel photographique gratuit et open source pour la reconstruction 3D. Ce logiciel a été développé en 2003 à l’Institut National de l’Information Géographique et Forestière (IGN) et à l’Ecole National de Sciences Géographiques (ENSG). Au départ, il a été développé exclusivement pour la production cartographique de l’IGN et il n’était possible d’utiliser que le format de fichier image interne de l’IGN. C’est en 2010 que l’interface XML a été remplacée par une ligne de commande simplifiée, ce qui a permis une plus grande accessibilité. En outre, ce logiciel est disponible pour Windows, Mac OSX et le traitement GPU pour certaines tâches. La meilleure chose à propos de ce logiciel est qu’il peut être utilisé par des débutants et des experts. Pour cela et bien plus encore, ce logiciel a été utilisé dans de nombreux projets français et européens.

photogrammétrie

Crédits photo : IGN

8 – Open Drone Map

Open Drone Map est un logiciel open source permettant de traiter les images capturées par les bourdons en données géographiques 3D pour les utiliser ensuite avec d’autres données. Parmi les produits qu’elle propose : les nuages de points, les modèles numériques de surface et de surface avec texture… Open Drone Map est construit sur Ubuntu 16.04 mais peut être utilisé sur d’autres plateformes en utilisant Docker. Voici quelques exemples de produits qui peuvent être créés : mailles 3u nœuds

photogrammétrie

Crédits photo : Open Drone Map

9 – La solution de photogrammétrie Pix4D

Pix4D est un éditeur de logiciels de photogrammétrie. Il propose plusieurs solutions en fonction des besoins de l’utilisateur et permettent de mesurer différentes données à partir d’un drone, d’un appareil photo ou même d’un avion. L’entreprise offre actuellement 5 logiciels de cartographie et de modélisation 3D parmi lesquels on retrouve PIX4Dmapper, une offre pour les professionnels utilisant des drones ou autres caméras. Vous pourrez ainsi y intégrer n’importe quelle image RVB, thermique ou multispectrale ; après l’étape de numérisation, vous serez en mesure d’effectuer des mesures de surfaces, volumes et distances. PIX4Dmapper est un logiciel payant, à partir de 216 € par mois. Sachez que l’entreprise propose d’autres outils de photogrammétrie comme PIX4Dmatic pensé pour réaliser des cartographies terrestres.

Crédits photo : Pix4dD

10 – PhotoModeler Technologies

Cette année encore, les utilisateurs du logiciel de photogrammétrie PhotoModeler ont pu se réjouir d’une nouvelle version. Avec les mises à jour 2022.1 (sortie le 16 février 2022) et 2022.0, plus de 100 améliorations ont été apportées. Ces mises à jour se sont concentrées en premier lieu sur les points forts des travaux maritimes ainsi que sur la médecine légale et la reconstruction d’accidents. Outre de nouvelles touches de raccourci, par exemple pour exporter ou dessiner une courbe, le programme permet désormais de dessiner des surfaces de manière conviviale. Cela signifie que les points de surface existants peuvent être déplacés en mode ligne ou courbe, notamment en les faisant glisser ou en les cliquant. Il est ainsi beaucoup plus facile d’éditer et d’adapter les points, ainsi que de les corriger, sans devoir quitter le mode de dessin de surface. Le logiciel existe en version standard et en version premium.

11 – RealityCapture

CapturingReality a créé le logiciel de photogrammétrie RealityCapture qui fonctionne avec une grande variété de supports d’entrée. Il vous permet de créer des scènes de réalité virtuelle, des maillages 3D texturés, des projections orthographiques, des cartes géo-référencées et bien plus encore à partir d’images. Il est également possible de travailler avec des scans laser sur ce logiciel, si vous recherchez les deux options. L’interface utilisateur est claire et moderne, ainsi qu’intuitive pour les personnes qui n’ont jamais utilisé ce logiciel auparavant. La société propose quatre plans différents pour ses logiciels, allant de 19,90€ à 15 000€ pour les grands projets d’entreprise.

photogrammétrie

12 – Regard3D

Regard3D est une autre solution logicielle gratuite et open-source. C’est un programme de ‘structure à partir de mouvement’, ce qui signifie qu’il peut convertir les photos d’un objet prises sous différents angles en un modèle 3D. La solution est compatible avec Windows, OS X et Linux, et compte sur de puissants outils et bibliothèques tiers. Sur leur site Web, où vous trouverez le logiciel à télécharger, se trouve également une collection de tutoriels pour vous familiariser avec le programme et les mises à jour régulières.

photogrammétrie

13 – Trimble Inpho

Avec la version 13 du logiciel de photogrammétrie Trimble Inpho, les utilisateurs peuvent bénéficier d’une production d’orthomosaïques jusqu’à 13 fois plus rapide qu’avec les versions précédentes. En plus de la fonction multi-utilisateurs pour les environnements Windows Server et CITRIX, le logiciel offre une productivité accrue, car les utilisateurs configurent automatiquement le projet sur la base de modèles prédéfinis dans l’éditeur de projet et de caméra après avoir importé leurs images au format IIQ Phase One. Dans le but de créer un lien entre la terre physique et le monde numérique, l’entreprise s’est également consacrée avec son logiciel à un nouvel algorithme de génération de maillage qui devrait augmenter considérablement l’impression de réalisme des modèles 3D.

photogrammétrie

14 – WebODM

WebODM est une solution conçue pour être conviviale et produire des modèles altimétriques, des modèles texturés, des cartes géoréférencées et des nuages de points à l’aide d’images aériennes de drones. Ce logiciel est un projet de OpenDroneMap, un écosystème ouvert de solutions de collecte, de traitement, d’analyse et d’affichage des données aériennes. Une fois que vous l’avez téléchargé, le logiciel s’exécute sur votre ordinateur même hors connexion. L’installation et l’assistance technique coûtent $57. Il s’agit d’un tarif unique, il n’y a pas de paiement mensuel. Vous pouvez trouver plus d’informations dans la vidéo ci-dessous.

 

15 – Le logiciel de photogrammétrie 3DF Zephyr

Une autre solution de photogrammétrie populaire est 3DF Zephyr de 3Dflow. Ce logiciel professionnel est capable de reconstruire automatiquement un objet en 3D quel que soit le capteur, le drone ou le scanner laser que vous utilisez. Il génère des scans 3D facilement et l’entreprise fait remarquer que les utilisateurs expérimentés peuvent même faire des modifications importantes pour optimiser le résultat. Ces modèles peuvent être convertis en de nombreux formats de fichiers, l’entreprise déclarant : « Mesurez n’importe quoi. Exportez ensuite vos données dans le format de fichier qui vous convient. » De plus, vous pouvez combiner les données de photogrammétrie avec les scans laser pour une plus grande précision de votre modèle. Travailler avec votre modèle dans un autre programme de CAO est donc facilité grâce à 3DF Zephyr. Une version gratuite existe, mais vous êtes limité à 50 images pour une reconstruction 3D et ne disposez que de certaines capacités et outils. La version payante va de 149 €
(hors TVA) à une version à 3 900 € (hors TVA) pour une licence perpétuelle avec toutes les fonctionnalités possibles.

photogrammétrie

Crédits photo : 3Dflow

La photogrammétrie est identique à la numérisation 3D d’un objet sur lequel vous souhaitez collecter des données – elle le fait justement autrement. Ensuite, le logiciel de photogrammétrie utilise ces données pour reconstruire un modèle, à partir des nuages de points transformés en maillage 3D. Pour être précis, les images consécutives que vous prenez d’un objet ou d’une structure doivent se chevaucher à 80-90%. Il existe actuellement de nombreuses options sur le marché, et ci-dessus, nous vous avons donné un aperçu général de ce que vous pouvez trouver, avec une solution, espérons-le, pour tout le monde. Si vous recherchez une option gratuite et à code source ouvert, vous pouvez également consulter des logiciels de photogrammétrie tels que COLMAP, MicMac, VisualSFM et OpenMVG. Une autre solution pour la photogrammétrie par drone est Hexagon Geospatial ou IMAGINE Photogrammetry.

Et vous, quel logiciel de photogrammétrie utilisez-vous ? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article. Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter !





منبع

منتشر شده در اخبار پرینتر و چاپ سه بعدی